Départ vers Montréal

Ça y’est, c’est le jour du grand départ. Après quelques moments de stress pour être sûr que tout rentre dans les bagages et que nous puissions embarquer suffisamment de poids (nous avons finalement opté pour l’Option Plus d’Air Transat qui nous permet d’embarquer 10kg supplémentaires chacun), nous sommes prêts et nous partons pour embarquer dans l’avion à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle qui nous transportera sur les 5 530 km nous séparant de Montréal.

Le contenu des bagages

5530km de Paris à Montréal

Le hasard fait bien les choses : pendant le vol nous étions assis à côté d’un pilote de ligne d’Air Canada. Il venait de passer une semaine en France avec sa famille à Paris et en Normandie. Il a trouvé les lieux très charmants mais ne viendrait pas y habiter, il y a bien trop de monde… Ça nous a un peu étonné : trop de monde en Normandie ? Notre camarade de vol habite Trois Rivières, entre Montréal et Québec. On en profite pour parler un peu des ressemblances/différences français/québécois.

Après 7h20 de vol sans encombre, nous sommes en vent arrière pour la 06R de YUL, l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. L’atterrissage se passe plutôt bien malgré une remise de gaz (une première pour moi en avion de ligne). Nous attendrons une heure au sol avant de sortir de l’avion : un orage tourne autour de l’aéroport et le personnel s’arrête de travailler dans ce cas pour des raisons de sécurité. Ça nous permet de voir un avion d’Air Saint Pierre (ça fait très catholique comme nom de compagnie), la société qui réalise les vols du Canada à Saint-Pierre et Miquelon.

Un avion d'Air St-Pierre

Descendus de l’avion, nous passons les contrôles au frontière avec une étape supplémentaire pour éditer notre permis de travail associé à notre visa d’un an (via le Programme Vacances Travail). Il y a eu un peu d’attente mais c’était vraiment une formalité.

Nous récupérons nos bagages et François, notre ami québécois, nous attend à la sortie pour des retrouvailles chaleureuses. Il a pensé à nous prendre des passes pour les transports en commun, bonne idée. On grimpe dans un 747 (c’est le numéro du bus) et après 50 min de transport, nous arrivons à la gare routière de Montréal. Notre hôtel pour notre première semaine s’y trouve tout près. Il n’était pas exceptionnel mais correct.

Pour le soir, François nous propose d’aller manger (ben oui on a bien faim, mine de rien on a eu droit à une journée de 30 heures) à Bières & Compagnie. On y a goûté nos premières bières de micro-brasseries québécoises avec du chili de caribou à la bière Coup de grisou et un feuilleté de bison à la cajun à la crème sûre.

La trip des schounes

La trip des schounes, une bière de micro-brasserie québécoise.

On ne fait pas long feu car la fatigue commence à se faire sentir. Nous partons pour notre chambre pour notre première nuit canadienne.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Départ vers Montréal »

  1. Hello Philou ! Bon courage pour cette aventure, j’espère que ça se passera aussi bien que pour d’autres potes à moi ! Ils adorent tellement qu’ils prolongent leur séjour 🙂

    A bientôt, gros becs !

  2. Hello,

    J’aime bien l’idée de suivre votre blog cool cool, j’aimerais bien voir une photo de ta dorade car nous ne la connaissons pas voilà.

    beijocas,
    Rocio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s