Balade en raquettes au Mont-Royal

Avec Philippe et François, on est partis faire un tour en raquettes sur le Mont-Royal. C’était agréable, le temps ensoleillé et l’épaisseur de neige au sol étaient parfaits pour faire une promenade dans la nature.

Pour la location des raquettes, on a choisi d’aller chez Fitz & Follweel Co qui se trouve à 5 minutes de notre appartement. Moyennant une dizaine de dollars, on a pu en profiter pour l’après-midi.

Les raquettes

Une paire de raquettes, ça ressemble à ça :

Paires de raquettes, modèle pour femme

Pour Philippe et moi, c’était une première. Les conseils du loueur et de François nous ont donc été bien précieux pour débuter. Pour s’équiper, il suffit de glisser son pied dans l’emplacement prévu, sous les sangles élastiques et ensuite de bien les tirer de façon à ce que les bottes soient bien maintenues en place dessus et que chaque pied soit bien immobilisé devant et derrière. L’arrière du pied reste mobile sur la raquette tandis que l’avant ne bouge pas pendant la marche.

Au niveau du choix des bottes, de préférence, il en faut des assez rigides pour supporter un peu le poids des raquettes pendant l’activité, surtout au bout pour que les attaches ne finissent pas par appuyer de trop sur les orteils.

Les raquettes sont faites pour se déplacer dans la neige sans s’enfoncer et permettent de ne pas glisser dans les dénivelés grâce aux larges dents sous la semelle qui accroche la neige. Dans de grosses montées, il faut « mordre » la neige en plantant le bout des raquettes pour se stabiliser et avancer en réduisant la glisse vers arrière. Dans les descentes importantes, on peut faire des petits pas de côté en les plantant bien, toujours pour limiter les dérapages. Autant vous dire que c’est assez sportif à la longue !

Quand on court dans la poudreuse avec, la sensation est vraiment sympa et le bruit sourd de la raquette qui claque dans la neige est assez marrant aussi. C’est l’fun.

La balade

Ensemble, on a ainsi fait 7 kilomètres sur le Mont, à notre rythme.

On a pu observer les beaux arbres aux branches chargées de neige du parc et la ville avec tous ses toits enneigés.

Au loin, on apercevait le Saint Laurent gelé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s